Articles en Français | English | Arabic

aide d’urgence

 
 
image_pdfimage_print

« Félicitations aux Suisses

pour leur hospitalité, leur générosité et leur tolérance »


« Mon sens de l’humour, c’est tout ce que j’ai pour tenir le coup »

5 déménagements, 3 Permis N en 6 ans en Suisse pour finir à l’aide d’urgence. Et je ne vois pas encore la fin…


Le quotidien avec un « papier blanc » II

  Lors de l’émission de Radio Django du 20 novembre 2018, nous nous sommes plongés dans les tracas du quotidien des personnes au bénéfice d’un papier blanc. Pour compléter le sujet, nous poursuivons notre réflexion sur les enjeux juridiques du papier blanc avec une interview de Chloé Bregnard Ecoffey, juriste, Responsable du Service d’Aide Juridique aux Exilé-e-s à Lausanne (SAJE) menée par Mamadi Diallo, membre de la rédaction de Voix d’Exils. Un sujet à écouter ici La rédaction vaudoise de Voix d’Exils  


Une vie sans perspective d’avenir

Le témoignage poignant d’Odette


« Mon ambition est de m’intégrer et de travailler mais je suis à l’aide d’urgence »

Selon l’article 14 de la Loi fédérale suisse sur l’asile, les requérants d’asile doivent remplir un certain nombre de conditions pour obtenir le permis B. Dans les faits, même pour les personnes qui ont fait un parcours sans faute, l’obtention du permis reste difficile; comme le démontre l’expérience de Moussa, requérant d’asile originaire d’Afrique de l’Ouest.


WordPress Video Lightbox Plugin