Articles en Français | English | Arabic

Journée des réfugiés 2022: «pour en finir avec les stéréotypes »

Partager l'article sur les réseaux :
image_pdfimage_print
Charles Wlilliam Soumah / Voix d’Exils

Les associations d’aide et de défense des réfugié.e.s ont célébré dignement la fête des sans-voix à Lausanne

Malgré ces guerres injustifiées et les aprioris qui pèsent parfois sur eux, les réfugiés et les réfugiées ont été fêtés dans la joie le samedi 18 juin à la Galicienne à Lausanne !

Ce samedi 18 juin, le soleil est clément et brille de tous son éclat. Dans cette beauté du ciel, les oiseaux drapés de leurs beaux plumages chantent l’arrivée de l’été. Eh oui ! C’est la fête des personnes migrantes, placée sous le signe de la tolérance, de la fraternité et du vivre ensemble. Malgré une température avoisinant les 30 degrés à l’ombre, se trouve sur place l’EPER qui a organisé l’événement, ainsi que d’autre associations comme Confluence et Société Mocko.

Dès 19h30, la fête commence par un apéritif de bienvenue. Les tables sont dressées pour cette occasion et sont parsemées d’amuse-bouche, accompagnées de boissons de toutes sortes pour rafraîchir la foule avant la projection du film « Dynamic Wisdom », un concert d’Afrobeat et un Dj pour finir en beauté.

Cette fête célèbre l’union de tous ces bénévoles et convives qui sont là pour célébrer le vivre ensemble et qui aspirent à changer notre regard sur les personnes migrantes trop souvent victimes de stéréotypes.

« Society Mocko »

Lors de mon reportage, j’ai rencontré un groupe qui m’a frappé par son combat humain qui s’appelle « Society Mocko ». Cette association est composée de jeunes suisses d’origine africaine qui ont été

choqués par les sévices qui ont été infligés à des personnes migrantes d’origine africaine par des policiers ukrainiens lors de cette sale guerre. Voyant ces images sur internet, ces jeunes soldats de l’humanisme ont pris leur courage à deux mains pour aller les exfiltrés d’Ukraine ces victimes collatérales de la guerre vers ce pays des droits de l’homme qu’est la Suisse. Ces victimes sont des médecins et des architectes bien intégrés en Ukraine à la double nationalité africaine et ukrainienne. Fort heureusement, elles ont pu être accueillies dans des familles dans cantons de Genève et de Vaud grâce à l’empathie et à la détermination de ces jeunes soldats du cœur. Double bravo ! Je tire mon chapeau à ces militants de la dignité humaine.

Charles William Soumah

Membre de la rédaction de Voix d’Exils

Commentaire

Cet événement a été un jour qui restera gravé dans ma mémoire. Lors de cette fête, j’ai eu la chance de rencontrer l’association Society Mocko qui a sûrement sauvé des certaines de vies humaines qui ne sont pas nées pour mourir parce qu’ils sont d’une couleur qu’il ne plaît pas aux autres. Je remercie milles fois ainsi que toutes ces associations, ces O.N.G, qui se battent tous les jours pour les causes nobles.

Pour terminer, je m’adresse à tous ces hommes et ces femmes qui ont nos destinées entre leurs main: essayez d’ajouter dans vos pouvoirs quelques chose de bon et de merveilleux car l’humanité en a grandement besoin ! Car la science qui invente des armes toujours plus perfectionnées quand elle est sans conscience n’est qu’une ruine de l’âme.

C.W.S

Charles Williams Soumah

Membre de la rédaction vaudoise de Voix d’Exils



Répondre

Votre message ne sera envoyé que si tous les champs marqués d'un *     sont remplis

Nom: *





« (Article précédent)
(Article suivant) »



WordPress Video Lightbox Plugin