La journée mondiale des réfugiés 2014 fait état d’une situation « des plus inquiétante jamais rencontrée »

Pour rappel, l’Assemblé Générale des Nations Uniesa fixé au 20 juin la principale journée internationale en faveur des réfugiés. Cette Journée mondiale est organisée en l’honneur des réfugiés, des demandeurs d’asile, des personnes déplacées, des apatrides et des personnes de retour dans leur pays d’origine et ce, afin de saluer leur envie et leur espoir en une vie meilleure. En Suisse, la journée nationale des réfugiés est fêtée le troisième samedi du mois de juin. Chaque édition se déroule en partenariat avec le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR),l’organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) etl’Office fédéral des migrations (ODM). Réflexions de deux requérants d’asile et rédacteurs neuchâtelois.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) utilise ou éveille les consciences sur les conditions d’une population estimée à 51.2 millions de personnes déplacées à travers le monde. Dans son rapport Global Trends 2013, le HCR a estimé que chaque jour, 32’200 personnes doivent fuir leur pays. Chiffre en augmentation constante depuis 2000. Dans un message pour marquer cette journée, le Secrétaire Général de l’ONU – Ban Ki-moon – déclare que «les réfugiés partent car ils n’ont pas le choix, nous devons les aider».

Le Haut-Commissaire aux réfugiés de l’ONU – Antonio Guterres – et l’Ambassadrice de bonne volonté pour le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) – Angelina Jolie – étaient tous les deux en Jordanie pour attirer l’attention sur les souffrances des plus de 1,6 millions de réfugiés syriens. Lors de ce voyage, M. Guterres a déclaré : «Depuis toutes les années que je travaille pour les réfugiés, cette situation, dont j’ai été témoin, est la plus inquiétante jamais rencontrée. Les besoins de ces populations sont énormes, leur angoisse est incroyable».

Carlos Zebral et Hossein Baghban

Membres de la rédaction neuchâteloise de Voix d’Exils

 

Commentaires
______________________________________________________________________

Le mal s’épanouit quand les bonnes gens ne font rien

SOMALIA, Mogadishu: In a handout photograph provided by the African Union-United Nations Information Support Team, women rush into a feeding centre after Transitional Federal Government (TFG) soldiers could no longer contain the crowd 20 July, in Badbaado, a new camp established by the TFG for internally displaced people in the country's capital Mogadishu, who have been affected by the worsening drought in Somalia. African Union High Representative for Somalia Jerry Rawlings today implored for an urgent and significant response from the international community to the drought and now famine in the wider Horn of Africa region, which has been declared by the United Nations in two areas of southern Somalia. AU-UN IST PHOTO / STUART PRICE.

SOMALIA, Mogadishu: In a handout photograph provided by the African Union-United Nations Information Support Team, women rush into a feeding centre after Transitional Federal Government (TFG) soldiers could no longer contain the crowd 20 July, in Badbaado, a new camp established by the TFG for internally displaced people in the country’s capital Mogadishu, who have been affected by the worsening drought in Somalia. African Union High Representative for Somalia Jerry Rawlings today implored for an urgent and significant response from the international community to the drought and now famine in the wider Horn of Africa region, which has been declared by the United Nations in two areas of southern Somalia. AU-UN IST PHOTO / STUART PRICE.

Plus d’un millier de personnes sont mortes en franchissant la frontière, plusieurs milliers sont bloquées entre le diable et la mer, plusieurs autres milliers sont mortes près des côtes de Lampedusa, en Italie, en essayant de rejoindre l’Europe, d’autres milliers traversent les déserts de Libye et du Maroc prêts à prendre des risques extrêmes, bien qu’ils aient reçu des mauvaises nouvelles de la mort de leurs amis dans la mer Méditerranée. Ce sont des problèmes créés par les humains, par conséquent ils doivent être solutionnés par eux. Cependant «le mal s’épanouit quand les bonnes gens ne font rien»

 

 

 

 C.Z

 

 

Le réfugié : un acteur forcé sur une terre inconnue

Toute personne qui vit dans son pays d’origine ne sait pas ce que c’est que d’être dépaysé, itinérant et les difficultés de vivre dans un autre pays.

Qui est réfugié? Que signifie l’asile? Quels sont les problèmes rencontrés dans cette nouvelle vie? Tant de questions en suspens!

Pour moi, un réfugié c’est un être humain qui accepte la voie de l’exil, pour joindre la rive de la sérénité et qui, malgré le goût amer d’être un citoyen de second degré, doit prendre sa vie entre ses mains. Très vite, il met le pied sur la scène d’une réalité dans laquelle il devient un acteur forcé qui évolue sur une terre étrange et inconnue. Il se transforme alors en un invité imprévu aux yeux de certains locaux, une sorte de «Pinocchio» surnommé réfugié …!

 

Hossein

Clichés de la journée mondiale des réfugiés 2014 célébrée le 14 juin dernier à Neuchâtel en Suisse

 

La journée des réfugiés 2014 célébrée à Neuchâtel. Auteur: Hossein

 

La journée des réfugiés 2014 célébrée à Neuchâtel. Auteur: Hossein

 

 

La journée des réfugiés 2014 célébrée à Neuchâtel. Auteur: Hossein