Articles en Français | English | Arabic

société d’accueil

 
 
image_pdfimage_print

Elections en RDC : « Il faut un souffle nouveau »

On peut avoir quitté son pays depuis longtemps, s’être parfaitement intégré à son pays d’accueil, le lien avec la mère patrie ne se casse jamais. Les exilés suivent de près l’évolution de leur pays d’origine, surtout lorsque les événements s’emballent. C’est le cas de Freddie Malumba, originaire de la République démocratique du Congo (RDC), qui reste très attentif aux soubresauts qui agitent Kinshasa à la veille de l’année 2016, annoncée comme cruciale au niveau calendrier politique du pays. L’année 2016 sera décisive pour l’avenir de la RDC (ex Congo belge) puisque le deuxièmeLire la suite


Mords la pomme…

Mords la pomme, Ne la mords pas si tu ne veux pas, Arrose seulement un peu l’arbre dans lequel tu prends des pommes, Ne l’abats pas à coups de hache.


«En Suisse, nous essayons de favoriser une approche pragmatique de l’accueil des migrants»

Le Bureau lausannois pour les immigrés (le BLI) vient de reprendre son nom d’origine et d’abandonner son ancienne appellation : le Bureau lausannois pour l’intégration des immigrés. L’occasion d’ouvrir une réflexion autour des pratiques helvétiques d’accueil des migrants en compagnie de Gabriela Amarelle, déléguée à l’intégration de la Ville de Lausanne. Interview.


WordPress Video Lightbox Plugin