Articles en Français | English | Arabic

régime

 
 
image_pdfimage_print

Être journaliste en Syrie «c’est comme marcher sur un champ de mines»

Témoignages exclusifs de reporters de guerre syriens Il est de plus en plus difficile de couvrir le conflit qui s’envenime en Syrie, pays à feu et à sang considéré par Reporters sans frontières comme le plus dangereux au monde pour les journalistes et les citoyens-journalistes. Voix d’Exils a réussi à entrer en contact avec quelques reporters de guerre syriens pour recueillir leurs témoignages à propos de leur travail au quotidien*. Immersion dans les coulisses des médias de l’État Syrien.


Syrian freedom

The opinion of a Syrian citizen in Switzerland In 1963, Al Ba’ath party holds the command in Syria, and for around 50 years, Syria lost all the good things which had been achieved among years of being one of the first countries in the region which applied the democratic principles in its political life. It lost also the great tradition of having a lot of principles and techniques to rule the state correlating various and different parties.


The Syrian tragedy

When will this massacre in Syria stop? When will justice finally take place? These questions are essential to answer in the Syrian case as quickly as possible. After more than two years of planned and intentional massacres, every conscious being in the world should feel this real tragedy, and speak up to demand the end of the killing of Syrians now.


« Le régime fait disparaître les opposants pour terroriser la population »

Jacques*, 30 ans, marié et père de deux enfants, était responsable d’une petite entreprise de transport dans son pays d’origine, en Afrique. Opposant politique au régime en place, il est arrêté puis donné pour mort… avant de s’exiler. En Suisse depuis trois ans, il raconte les événements qui l’ont condamné à quitter son pays pour sauver sa vie. Témoignage.


Regard d’un kurde Syrien sur son pays

Le Tunisien Bouazizi a allumé l’arc-en-ciel qui a coloré le ciel arabe d’est en ouest. Suite à l’immolation de Bouazizi, alors que les premiers éclats de révolte crépitaient en Tunisie, les dirigeants des autres pays arabes se croyaient encore à l’abri. Mais l’inondation a dépassé les prédictions et les ondes de la liberté se sont propagées pour faire tomber tous les dictateurs.


WordPress Video Lightbox Plugin