Articles en Français | English | Arabic

papier blanc

 
 
image_pdfimage_print

Le quotidien avec un « papier blanc » II

  Lors de l’émission de Radio Django du 20 novembre 2018, nous nous sommes plongés dans les tracas du quotidien des personnes au bénéfice d’un papier blanc. Pour compléter le sujet, nous poursuivons notre réflexion sur les enjeux juridiques du papier blanc avec une interview de Chloé Bregnard Ecoffey, juriste, Responsable du Service d’Aide Juridique aux Exilé-e-s à Lausanne (SAJE) menée par Mamadi Diallo, membre de la rédaction de Voix d’Exils. Un sujet à écouter ici La rédaction vaudoise de Voix d’Exils  


Le quotidien avec un « papier blanc »

Interview de Niangu Nginamau


« Mon ambition est de m’intégrer et de travailler mais je suis à l’aide d’urgence »

Selon l’article 14 de la Loi fédérale suisse sur l’asile, les requérants d’asile doivent remplir un certain nombre de conditions pour obtenir le permis B. Dans les faits, même pour les personnes qui ont fait un parcours sans faute, l’obtention du permis reste difficile; comme le démontre l’expérience de Moussa, requérant d’asile originaire d’Afrique de l’Ouest.


Collaboration renforcée entre les autorités suisses et celles des pays d’Afrique de l’Ouest

Les requérants d’asile déboutés en provenance d’Afrique de l’Ouest vivent dans des conditions difficiles sur le territoire suisse. Parmi ceux qui sont à l’aide d’urgence, certains sont convoqués par l’Office fédéral des migrations (ODM) pour localiser leur pays d’origine et tenter de les renvoyer. Ceux qui refusent de s’y rendre disparaissent parfois dans la nature. .


WordPress Video Lightbox Plugin