Articles en Français | English | Arabic

emploi

 
 
image_pdfimage_print

Les facteurs qui favorisent l’entrepreneuriat des personnes migrantes

CC0 Public Domain

Le dossier de la rédaction: les migrants entrepreneurs


Le CSP recherche des bénévoles

Bénévolat au Centre Social Protestant

Votre temps n’a pas de prix, il a de la valeur ! Offrez-le ! Vous n’avez pas encore d’emploi ? Vous êtes à la retraite ? Vous venez d’arriver dans le canton de Vaud ? Vous avez tout simplement un peu de temps à offrir et vous partagez les valeurs de solidarité du CSP ? Vous aimez la vente, la mode, la brocante, les livres ? Vous êtes bricoleur ? Vous êtes un spécialiste : de bijoux, d’antiquités, de pièces de monnaie, d’armes anciennes, ou autre? Venez, quelques heures par mois, nous aider à estimer certains objets ! LeLire la suite


« Le bénévolat permet d’utiliser ses compétences et d’en acquérir de nouvelles »

Arrivé en Suisse en 2001, Ewal, originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), a déjà un âge respectable : 64 ans, ce qui lui complique la tâche pour trouver un emploi. Afin d’éviter de sombrer dans la solitude et l’oisiveté, il décide de s’investir bénévolement dans plusieurs associations. Aujourd’hui, détenteur d’un permis B, Ewal nous explique les bienfaits du bénévolat.


La fabrication d’un dealer

Le trafic de drogues obnubile les médias et la figure du dealer hante aujourd’hui la population suisse. Qui se cache derrière le dealer posté au coin de la rue ? Quelles sont les raisons qui peuvent pousser à dealer? Comment se sortir de la spirale du trafic de drogues ? Témoignage exclusif d’un ex-dealer – également rescapé d’un massacre perpétré par les djihadistes de Boko Haram – qui a réussi à s’extraire des tentacules du deal.


Je suis clandestin, mais je suis toujours là

Témoignage Comment devient-on clandestin après être requérant d’asile? Tout d’abord, une personne peut faire une demande d’asile en Suisse et reçoit une première réponse négative de la part de l’Office fédéral des migrations (l’ODM). Elle fait alors recours, mais sa demande est rejetée une seconde fois suivie d’une réponse négative du Tribunal administratif fédéral (TAF). Le séjour devient alors illégal et l’on passe dans la clandestinité. Mais pourquoi ne quitte-t-on pas la Suisse lorsque qu’on est clandestin ? C’est une bonne question! 


WordPress Video Lightbox Plugin