Articles en Français | English | Arabic

bénévole

 
 
image_pdfimage_print

La Plage des Six Pompes, vu par un bénévole

Le festival de La Plage des Six Pompes, est un festival international des arts de la rue qui se déroule chaque année dans la ville de La Chaux-de-Fonds


« Le bénévolat permet d’utiliser ses compétences et d’en acquérir de nouvelles »

Arrivé en Suisse en 2001, Ewal, originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), a déjà un âge respectable : 64 ans, ce qui lui complique la tâche pour trouver un emploi. Afin d’éviter de sombrer dans la solitude et l’oisiveté, il décide de s’investir bénévolement dans plusieurs associations. Aujourd’hui, détenteur d’un permis B, Ewal nous explique les bienfaits du bénévolat.


Des bénévoles de l’International School of Lausanne proposent des activités aux enfants du foyer EVAM de Crissier

Le centre d’hébergement EVAM de Crissier accueille environ 400 personnes de cultures et d’origines différents, seules ou en familles. Parmi elles, on trouve beaucoup d’enfants. Tout comme leurs parents, ils ont vécu la guerre, la pauvreté, les menaces. Ils ont quitté leurs amis, parfois des frères et des sœurs, sans nécessairement comprendre ce qu’ils font aujourd’hui dans ce pays étranger qu’est pour eux la Suisse. La seule chose que revendiquent ces petits déracinés, c’est de recevoir de l’attention et de l’affection et de pouvoir vivre leur enfance. Rob Swales, AustralienLire la suite


Le S.O.F.O. : un coup de pouce pour les futures mamans et les familles en difficultés

Le S.O.F.O. est le Fonds de Solidarité pour la mère et l’enfant. Il a été fondé en 1976 à Lucerne par la Ligue suisse des femmes catholiques Je me suis rendue au secrétariat romand du S.O.F.O. à Neuchâtel pour recueillir des informations auprès de Madame Brigitte Sandoz qui pourront certainement aussi être utiles aux mères et futures mères lectrices de Voix d’Exils.


« Nous contribuons à créer une harmonie entre les requérants d’asile et la population locale »

Beaucoup de requérants d’asile vivant au sein de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM), à Sainte-Croix, éprouvent des difficultés d’adaptation à leur nouvel environnement. Pour créer un lien social entre eux et la population locale, les bénévoles de l’association « Café contact » les réunissent une fois par semaine dans le local de l’EVAM mis à disposition. Arlette Schneider et Anne-Lise Tanner, membres fondatrices de l’association, répondent aux questions de Voix d’Exils.


WordPress Video Lightbox Plugin