Articles en Français | English | Arabic

Appartenances

 
 
image_pdfimage_print

«Nous faisons de notre mieux pour donner une chance à chacun»

Les cours de français à L’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM) Les requérants d’asile qui souhaitent suivre des cours de français à l’EVAM doivent parfois prendre leur mal en patience. L’attente avant d’être enclassé peut durer jusqu’à une année et suscite de la grogne, de l’incompréhension, voire un sentiment d’injustice chez ceux qui restent en rade sans bien comprendre pourquoi. Jean-Bernard Modoux, chef des cours de préformation et d’Acquisition des Qualifications de Base (AQB) du Centre de formation explique le fonctionnement et les limites du système. 



«Sans la communication, on est prisonnier de ses pensées»

D’origine kurde, Nazli Cogaltay ne parle pas un mot de français lorsqu’elle arrive en Suisse en 2010 pour y demander l’asile. Etrangère dans un pays inconnu, elle fait d’abord la douloureuse expérience de ne pas pouvoir communiquer avec sa société d’accueil, puis s’affranchit progressivement de son isolement grâce à ses efforts pour apprendre le français. S’inspirant de son vécu, elle décide alors de tourner un documentaire sur cette problématique. Intitulé « LAL » (muet en langue kurde) et tourné dans le canton de Vaud, son film donne la parole aux migrants etLire la suite


WordPress Video Lightbox Plugin