Articles en Français | English | Arabic

aide

 
 
image_pdfimage_print

Le CSP recherche des bénévoles

Bénévolat au Centre Social Protestant

Votre temps n’a pas de prix, il a de la valeur ! Offrez-le ! Vous n’avez pas encore d’emploi ? Vous êtes à la retraite ? Vous venez d’arriver dans le canton de Vaud ? Vous avez tout simplement un peu de temps à offrir et vous partagez les valeurs de solidarité du CSP ? Vous aimez la vente, la mode, la brocante, les livres ? Vous êtes bricoleur ? Vous êtes un spécialiste : de bijoux, d’antiquités, de pièces de monnaie, d’armes anciennes, ou autre? Venez, quelques heures par mois, nous aider à estimer certains objets ! LeLire la suite


Toujours à l’œuvre à 83 ans !

Rencontre avec un octogénaire hors du commun qui s’engage auprès des requérants d’asile De plus en plus de personnes âgées s’engagent dans le bénévolat en Suisse. Cet art de faire don de soi est en plein essor, surtout en cette période de grande affluence de réfugiés en Europe. Voix d’Exils a rencontré M. Michel Campiche, médecin à la retraite, qui s’engage corps et âme malgré son grand âge auprès des requérants d’asile qui arrivent sur le sol vaudois. 


« Le personnel médical vaudois offre une aide considérable aux migrants »

Ecrivain et ancien rédacteur de Voix d’Exils, Fbradley Roland s’adresse au personnel de la Policlinique Médicale Universitaire du canton de Vaud A l’heure où de nombreux Européens se mobilisent pour accueillir des migrants chez eux, le personnel médical de la Policlinique Médicale Universitaire (PMU) a invité à la permanence du Flon l’écrivain et ancien rédacteur de Voix d’Exils FBradley Roland. A bâtons rompus, ce dernier retrace le parcours difficile des migrants et souligne l’apport vital du personnel de santé qui les accueille. 


« Le bénévolat permet d’utiliser ses compétences et d’en acquérir de nouvelles »

Arrivé en Suisse en 2001, Ewal, originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), a déjà un âge respectable : 64 ans, ce qui lui complique la tâche pour trouver un emploi. Afin d’éviter de sombrer dans la solitude et l’oisiveté, il décide de s’investir bénévolement dans plusieurs associations. Aujourd’hui, détenteur d’un permis B, Ewal nous explique les bienfaits du bénévolat.


«Nous existons pour aider les migrants à faire usage de leurs droits»

Mme Françoise Jacquemettaz du Centre Suisses-Immigrés de Sion. Photo: Voix d’Exils. Interview de Mme Françoise Jacquemettaz du Centre Suisses-Immigrés de Sion Le Centre Suisses-Immigrés de Sion est connu de tous les requérants d’asile du Valais. Créé en 1984, il est devenu, trente ans après, un lieu incontournable de réflexion et d’engagement autour de l’asile et de la migration. La rédaction valaisanne de Voix d’Exils est allée à la rencontre de Mme Françoise Jacquemettaz, l’une des fondatrices du Centre. Interview.


WordPress Video Lightbox Plugin