Articles en Français | English | Arabic

S’alimenter sainement et freiner l’exode rural au Togo

Partager l'article sur les réseaux :
image_pdfimage_print

Photo: Eddietaz / Voix d’Exils

 Le dossier de la rédaction : les migrants entrepreneurs

Simone Ameko-Schneiter, une migrante togolaise du canton de Vaud, a créé sa société anonyme – Pure Natural Foods (PNF) – pour commercialiser en Suisse des produits d’alimentation biologique à base du souchet : un tubercule racine. Ses produits visent à répondre aux besoins de personnes qui apprécient une alimentation saine, de celles souffrant de différentes maladies ou encore des sportifs.

De nos jours, nous sommes de plus en plus conscients de l’influence que la nourriture peut avoir sur notre santé. Ceux qui préfèrent le mode de vie sain choisissent la nourriture saine. D’un autre côté, ceux qui ont des problèmes de santé ont déjà un choix limité de nourriture. La nourriture saine implique non seulement des aliments riches en nutriments, mais aussi la production biologique. Grâce à un étiquetage spécial, on peut trouver ce type de nourriture auprès des grands distributeurs. Ils sont également vendus dans les petits magasins spécialisés, dont l’un est situé dans un quartier calme de Renens, village situé dans l’ouest de Lausanne. Sa propriétaire – Simone Djatougbé Ameko-Schneiter – m’a raconté l’histoire du développement de son entreprise.

Simone Ameko-Schneiter

Madame Ameko-Schneiter, originaire du Togo, est en Suisse depuis 2004. Après une formation de cheffe de projets en relations internationales, elle a travaillé dans différentes organisations et entreprises, dont Nestlé. Passionnée par l’entrepreneuriat, Madame Ameko-Schneiter a aussi toujours été impliquée dans le développement des différents projets. Déjà en 2009, elle a lancé sa première entreprise au Togo en acquérant un domaine agricole pour y cultiver la cacahuète. Parallèlement, Madame Ameko-Schneiter a toujours songé à créer un projet agricole qui aurait autant d’importance en Suisse qu’en Afrique. Elle voulait répondre au besoin d’une alimentation saine en Suisse et, en même temps, participer à freiner l’exode rural au Togo.

L’idée s’est cristallisée en 2016, et l’entrepreneuse a créé sa deuxième entreprise en Suisse : Pure Natural Foods (PNF) avec sa marque de produits « Back to Roots ». Elle a financé son entreprise par ses propres ressources et par un emprunt bancaire pour acquérir l’équipement sans recevoir d’assistance de l’Etat ou d’autres organisations en Suisse. Madame Ameko-Schneiter se réfère à son intégration comme un facteur qui lui a permis de s’aventurer dans l’entrepreneuriat en Suisse. Son réseau relationnel lui a fourni les informations nécessaires au bon moment, ce qui a rendu les démarches au départ difficiles plus abordables.

 

Pure Natural Food et les produits « Back to Roots »

 

Photo: Eddietaz / Voix d’Exils

 

PNF est une société anonyme (SA), ce qui convient aux entreprises qui ont des besoins en capitaux élevés et où la responsabilité financière des actionnaires est limitée à leurs investissements. PNF loue ses installations et possède des machines de production, d’étiquetage et de réfrigération. Madame Ameko-Schneiter a une employée et envisage d’en engager d’autres dans les prochaines étapes du développement de l’entreprise. Sa famille proche et ses amis l’aident beaucoup dans le fonctionnement de PNF.

L’entreprise commercialise des produits à base du souchet. Mme Ameko-Schneiter est l’importateur et le distributeur exclusif de la gamme biologique des produits « Back to Roots » en Suisse. Sans conservateurs, sans gluten et sans lactose, ces produits se composent de souchet nature, la farine, les flocons, les snacks, l’huile, ainsi que la boisson « Horchata » produite par pression du souchet à froid dans les locaux de PNF. Cette boisson est un substitut au lait et aux boissons végétales.

Madame Ameko-Schneiter fait la promotion de ses produits en participant à des festivals et des foires, ainsi qu’en distribuant ses brochures. Les clients de PNF se composent de personnes cœliaques, intolérantes au lactose ou au gluten, de diabétiques, de sportifs, et de tous ceux qui préfèrent l’alimentation saine, en Suisse. Les entreprises et indépendants agro-alimentaires, la restauration spécialisée, et la restauration des milieux hospitaliers sont également intéressés par les produits de PNF pour les incorporer dans leurs propres produits.

 

Défis et projets

 

Photo: Eddietaz / Voix d’Exils

 

Madame Ameko-Schneiter fait face à un manque de financement couplé à un manquede main d’oeuvre, surtout dans le domaine de la recherche et du développement. Forte de persévérance et de volonté, elle fait presque tout le travail elle-même : du développement de la stratégie à la commercialisation. Afin d’y parvenir, elle a participé à des programmes de formation. De plus, l’entrepreneuse collabore avec Emotion Food Company à Lausanne et la Haute école spécialisée en Valais pour le développement de ses produits.

Madame Ameko-Schneiter prévoit le développement d’autres produits dérivés du souchet et la présence de toute la gamme dans les magasins, ainsi que l’éventuel élargissement de l’entreprise. Elle prévoit aussi la création d’un village écologique autosuffisant dans sa ferme au Togo : un ensemble de projets, y compris de formations.

MHER

Membre de la rédaction vaudoise de Voix d’Exils



3 Commentaires a S’alimenter sainement et freiner l’exode rural au Togo

  1. Zekhe ANGADA dit :

    Félicitation Madame Ameko SCHNEITER pour votre initiative courageuse en matière
    des produits bio- africains du Togo, qui sont aussi nourrissant pour toute l’huma-
    nité. Nous allons nous affluer dans votre entreprise pour nous procurer ces ali-
    suculant.

Répondre

Votre message ne sera envoyé que si tous les champs marqués d'un *     sont remplis

Nom: *





(Article suivant) »



WordPress Video Lightbox Plugin