Le journal de #MadameÉtrangère

Auteure: Madame Etramgère

Auteure: Madame Etramgère

Découvrez les épisodes du 17 avril au 22 mai 2017

Découvrez chaque semaine, sur le profil Facebook de Voix d’Exils, les pensées farfelues, parfois brutes mais toujours sincères de Madame Étrangère, une requérante d’asile vivant dans le Canton de Vaud.

Auteure: Madame Etrangère

Auteure: Madame Etrangère

Mercredi 17 mai 2017

****Je ne suis pas****

Je suis allée en formation. (J’ai l’impression que j’étudierai toute ma vie.)

La formation dure environ quatre heures. Une groupe de migrants, un prof et parfois un collaborateur ou un stagiaire. Et chaque fois, tout le monde se présente. Cette fois, j’ai fait une découverte inopinée. Que c’est difficile de se présenter par la négative. « Vous êtes …? » « Je NE suis Pas… » Et quoi dire après ?

Soit tu présentes une longue liste de ce que tu n’es pas (tu n’es pas un homme, tu n’es pas un héros, tu n’es pas malade et même tu n’es pas OVNI, etc.), soit tu fais des grimaces en ajoutant des gestes bizarres pour couvrir la fin de la phrase « Je ne suis pas … »

Au cours, il y avait un nouveau visage. Une jeune femme, probablement une stagiaire, qui à la question du prof « Vous êtes… ? » a répondu « Je ne suis pas… » en faisant de grands yeux à notre intention. Chacun d’entre nous voulait l’encourager, chacun comprenait que ce n’est pas facile de se présenter par la négative. Mais c’est possible. Il suffit d’oser prononcer ce que tu veux dire réellement.

« Je ne suis pas une migrante »

« Je ne suis pas eux »

L’important c’est de ne pas oublier de bien articuler.

 

Auteure: Madame Etrangère

Auteure: Madame Etrangère

Jeudi 18 mai 2017

****J’ai toujours trahi****

J’ai reçu une chaleureuse lettre de la marque de cosmétiques Yves Rocher. Cette entreprise m’a adressé « Un grand merci pour ces deux années de fidélité ». J’ai été bouleversée. Car étant en relation avec cette marque, je l’ai toujours trahie avec des concurrents : le matin et la nuit, sur la plage et sous la douche, dans le bureau et chez moi, devant la télé et face au miroir. J’ai toujours été infidèle et malgré ça Yves Rocher m’a dit « Merci pour ces deux années de fidélité ». Je suis sincèrement touchée.

S’il y a la nécessité de se marier, il faut se marier avec « Yves Rocher».

 

 

Auteure: Madame Etrangère

Auteure: Madame Etrangère

Vendredi 19 mai 2017

****Il a une âme****

Il pleut. Je suis dans le bus N°6.

L’anxiété se tapit derrière chaque arbre, chaque virage, chaque bâtiment et dans chaque voiture…

Un jour le 6 se souviendra qu’il est un être humain, qu’il a une âme et qu’elle est éternelle, et lui, sale et fatigué, s’exaspérera, éteindra ses freins et se dirigera au bout du monde.

Au diable !

 

Auteure: Madame Etrangère

Auteure: Madame Etrangère

Dimanche 21 mai 2017

****L’une des règles pour être un bon migrant****

Hier j’étais à une fête où un homme a fait des efforts pour expliquer à la migrante que je suis ce qu’est la société et comment il faut se conduire dans le monde civilisé.

  • Madame, il y a toujours des conversations sur n’importe quel sujet : les vacances, le vélo, la bande dessinée « Les Aventures de Tintin », etc.
  • Et il faut savoir tenir des sujets de conversation.

J’ai aussi voulu proposer des sujets, par exemple «L’influence de Le Corbusier sur l’architecture moderne » ou « Le retour en actualité de l’Existentialisme». Mais je n’ai rien dit parce que …

… L’une des règles pour être un bon migrant: c’est de savoir se taire.

Ne dis rien. Il ne faut décevoir personne. Un migrant existe pour se faire civiliser.

 

Auteure: Madame Etramgère

Auteure: Madame Etrangère

Lundi 22 mai 2017

****Ça explose la tête****

Je me suis réveillée tôt et…

Tiens, tiens, tiens, qui est venu ! L’herpès ! Bisous trois fois. Comment vas-tu ? Fatigué ? Merci, moi aussi. Oui, comme d’habitude j’ai mal dormi. Oui, oui… Ce n’est pas bien. Mais, écoute, grâce à ça et ma fatigue tu viens me voir régulièrement. Quoi de neuf ? Rien de nouveau… Pas d’autorisation de travail, pas de permis… « Rouge et noir – pas d’espoir ». Et aussi, tu sais, tout le monde se plaint, se plaint, se plaint… ça explose la tête.

L’Autochtone  – Oh, cet étranger ! Je ne peux pas faire bon ménage avec lui, il sent mauvais. C’est dégoutant !

L’Etranger – Oh, cet Autochtone ! Il se mouche pendant qu’il ingère son repas. Ça me dégoute !

L’Extra-terrestre – Ouf, ces deux ! Partager le même espace, jamais ! Ils font pipi et caca. C’est écœurant !

Et seule La Punaise de lit est contente d’eux. Parce qu’elle aime tout le monde.