Articles en Français | English | Arabic

Pourquoi on s’exprime sur Voix d’Exils?

Partager l'article sur les réseaux :
image_pdfimage_print

Voici les réponses des blogueurs de Voix d’Exils:

Il est dur de supporter une vie sans perspectives d’avenir.

Cela fait longtemps que je vis dans le provisoire et comme moi, nombreuses sont les personnes dans ce monde qui vivent dans le temporaire.

Ils portent  parfois l’horreur de ce qu’ils ont subi. La rupture avec leur passé est souvent violente et ils sont en état de deuil par rapport à tout ce qu’ils ont abandonné. C’est comme s’ils vivaient à côté de la vie.

Depuis que je me suis installé dans le provisoire, j’ai cherché le refuge dans les mots. J’avais un souffle de plongeur malgré le sentiment d’enfermement, d’impuissance, de peur et de perte de dignité.

Un homme submergé par les malheurs et penché sur ses feuilles s’accroche avec ses dernières forces pour essayer de changer n’importe quoi.

On peut parler, crier, mais les paroles s’en vont et il ne reste que les écrits.

L’écriture est notre moyen d’aller au fond de nous-mêmes, au plus profond de notre âme pour soulager nos chagrins.

L’écriture nous libère, car elle nous permet de remporter une victoire sur le moment.

Chaouki DARAOUI

@@@@@@@@@@@@@@@@@

Après une longue et interminable bataille, je n’avais pas d’autre choix que de partir en catastrophe de mon pays pour sauver ma vie, laissant derrière moi toutes les personnes que j’aime profondément, et tout ce que j’avais mis des décennies à construire. Je fuyais dans l’espoir de trouver un refuge, la paix de l’esprit et une vie nouvelle sur le vieux continent.

Suite à un voyage périlleux et difficile, dont je ne souhaite plus jamais me rappeler, je débarque en Suisse dans le CEP (Centre d’ Enregistrement et de Procédure) de Vallorbe. C’est là que débute pour moi un nouveau combat ; mais un combat qui sera cette fois-ci psychologiquement et mentalement difficile et bien différent du précédent car ici, le système hostile mis en place par le législateur fait plus de victimes que les stupéfiants et les malades d’Alzheimer. Une véritable machine à tuer. Voici la raison qui me pousse à vouloir communiquer à propos de cette situation, afin de mettre en lumière ce que vivent les migrants en général, et les requérants d’asile en particulier, qui ont besoin de se faire entendre.

La question qui se posait à l’époque était précisément comment m’exprimer ?

Me lever le matin et me faire entendre sur la place publique ? Non, car je craignais d’être assimilé à un agitateur.

Aller dans les églises et les mosquées ? Non, car tout le monde n’est pas croyant.

Collaborer avec les médias ? Non, car le chemin était long et complexe.

Une seule réponse s’offre à moi aujourd’hui: m’exprimer en urgence sur le blog de Voix d’Exils, afin d’en faire une plaque tournante, un canal d’échanges entre les migrants et la population suisse.

C’est ainsi que j’espère que mes écrits ne sombreront pas dans l’oubli et pourront changer quelque chose à notre situation.

Gervais NJIONGO DONGMO

@@@@@@@@@@@@@@@@@

Vous savez que le monde est grand ; mais grâce aux nouvelles technologies il est devenu tout petit !

Les gens passent maintenant le plus clair de leur temps sur internet. Sur la toile, on peu écrire quantité de choses, exprimer nos idées. Via un site internet, on peut informer les gens et comprendre les différents modes de vie. Parfois, les informations produites peuvent s’avérer très utiles.

Aujourd’hui, le blog voixdexils.ch, qui est réalisé par notre équipe, ouvre un angle de 360 degrés de possibilités pour la création d’informations nouvelles qui traitent de migration.

Peace

@@@@@@@@@@@@@@@@@

Si j’écris dans un blog, c’est d’abord pour me faire plaisir ! Cela me permet de communiquer avec des gens de différentes cultures.

Je peux également leur transmettre de l’information sur l’actualité, ce qui leur donne l’occasion de réagir et de pouvoir partager leurs opinions.

Le blog m’offre aussi la possibilité d’échanger des idées, et le fait de dialoguer avec les gens me donne l’impression de voyager à travers le monde.

Jean KAMUNGA SHEBA MULUNDA

@@@@@@@@@@@@@@@@@

Je dessine et j’écris ici…

Car l’art et l’information sont la fenêtre qui me permet de voir la réalité; je continue ici ce que j’ai commencé ailleurs.

Nashwan HASHIM BAMARNI

@@@@@@@@@@@@@@@@@

Étant un défenseur invétéré des droits de l’homme dans mon pays activité qui, dans le monde moderne ne peut évoluer sans la technologie de pointe, est un des facteurs principaux qui m’a poussé à devenir un blogueur chevronné.

Je passe 30% de mes journées à manier deux outils issus de deux époques différents, mais qui poursuivent néanmoins la même finalité: la plume et le clavier.

Au moyen de ces outils, je nourris de supports de partage et de diffusion d’informations, afin de faire bénéficier les lecteurs de mon expérience et ma maigre connaissances du domaine de la justice humaine.

Ce blog est ainsi un support de plus à nourrir.

Hassan Cher, d’origine Djiboutien



Répondre

Votre message ne sera envoyé que si tous les champs marqués d'un *     sont remplis

Nom: *





« (Article précédent)
(Article suivant) »



WordPress Video Lightbox Plugin